A court terme : Les questions suivantes concernent principalement le prochain semestre, alors que les écoles passent à la phase suivante de la réalité influencée par la pandémie. Pour beaucoup, ce terme désignera des approches temporaires qui améliorent la réponse initiale à l’urgence mais qui ne sont pas encore des programmes en ligne entièrement conçus.

  1. Quels sont les cours absolument indispensables à la mission de l’école et à la formation des étudiants, et quels sont ceux qui pourraient être mis en attente pour le moment ?
  2. Avez-vous travaillé avec les professeurs pour préparer les cours du prochain trimestre ? Disposent-ils du soutien nécessaire (aide technique, accès aux contenus, aide au suivi des étudiants, etc.) ?
  3. Les professeurs ont-ils eu l’occasion de partager leurs réussites et leurs défis entre eux ? Ont-ils des possibilités de mentorat par les pairs dans le cadre de leur planification pour le prochain semestre ?
  4. Comment les programmes en ligne affecteront-ils le budget ? Devrez-vous offrir des réductions de frais de scolarité aux étudiants qui avaient prévu d’étudier en face à face mais qui seront désormais en ligne ? L’offre limitée de cours aura-t-elle une incidence sur le budget (le cas échéant) ?

A long terme : La conception d’un programme entièrement en ligne peut nécessiter de 12 à 36 mois de planification. Elle aura également une incidence sur presque tous les aspects du fonctionnement de l’école. Les questions suivantes peuvent aider l’école à se préparer à cet investissement à long terme.

Mission

  1. Comment les programmes en ligne s’inscrivent-ils dans la mission de l’école ? Quels défis et opportunités voyez-vous en intégrant la mission aux réalités de l’éducation en ligne ?

Approche de l’enseignement et de l’apprentissage

  1. Votre école – direction, faculté et personnel – a-t-elle défini et convenu d’une philosophie d’enseignement qui classe les priorités de l’enseignement en ligne ?
  2. En particulier, comment cette philosophie d’enseignement aborde-t-elle la formation holistique dans un environnement en ligne ? Comment vos cours en ligne aideront-ils les étudiants à mieux comprendre leur relation personnelle avec le Christ, leur rôle dans le ministère local et leur lien avec l’Église mondiale ?
  3. Votre programme se déroulera-t-il de manière entièrement virtuelle ou comprendra-t-il des interactions intensives en face à face dans un modèle hybride ? Les nouvelles offres en ligne vont-elles modifier le profil des étudiants de l’établissement ?
  4. Comment les cours en ligne vont-ils préparer les étudiants à leur profession ? Comment la conception des cours contribuera-t-elle à la formation des étudiants au ministère – par le biais de conférences en direct ou enregistrées, de discussions en direct, d’affichages sur le chat, de tests, de travaux écrits, d’exercices pratiques, etc.
  5. Comment la conception des cours devra-t-elle être modifiée à mesure que les cours passeront des formats minimaux de la session actuelle à des mélanges plus créatifs d’activités d’apprentissage ?
  6. Comment l’école prévoit-elle que les étudiants remplissent les conditions requises pour les stages – voyages de mission, composantes d’apprentissage par le service, observation, etc. – à distance ?

Faculté

  1. Comment le corps enseignant fonctionne-t-il dans les environnements en ligne ?       Avez-vous parlé à chacun des membres de votre faculté de la façon dont ils ont procédé au changement immédiat ? Avez-vous discuté avec eux de la manière dont vous pouvez les aider à se préparer à l’enseignement à long terme dans l’environnement virtuel ?
  2. Dans quelle mesure les professeurs sont-ils formés pour enseigner des cours en ligne ? De quelle formation complémentaire ont-ils besoin pour concevoir et gérer des cours en ligne ? Avez-vous évalué leurs expériences pendant la période d’urgence afin de connaître les lacunes qu’ils ont rencontrées dans leur capacité à enseigner en ligne ?
  3. Les professeurs ont-ils besoin d’un soutien technique pour utiliser les plateformes en ligne et les logiciels vidéo, etc. ?  
  4. Quel sera l’impact des cours en ligne sur la charge de travail des membres du corps enseignant ? Leur a-t-on accordé un délai supplémentaire pour réaménager les cours ? Comment allez-vous aider le corps enseignant à équilibrer les responsabilités en ligne et en personne ?
  5. L’école apportera-t-elle un soutien par l’intermédiaire de tuteurs ou d’assistants d’enseignement qui peuvent aider à gérer les cours élaborés par le corps enseignant ?

Infrastructure

  1. Quel est l’état de l’infrastructure informatique de l’école (personnel, équipement, systèmes, maintenance, formation) ? Que faut-il faire pour les améliorer pour la prochaine rentrée académique (le cas échéant) ?
  2. Les étudiants ont-ils un accès adéquat à l’internet, aux ordinateurs, aux bibliothèques en ligne, etc. Quelles mesures devez-vous prendre pour garantir l’égalité d’accès à tous les étudiants ?
  3. L’école dispose-t-elle d’un logiciel de gestion de l’apprentissage ? Les étudiants et les professeurs ont-ils besoin d’une formation supplémentaire pour l’utiliser efficacement ?
  4. Quel est l’état de l’alimentation électrique et de la bande passante Internet de l’école ? Que peut faire l’institution pour les améliorer pour la prochaine rentrée académique (le cas échéant) ?
  5. L’école dispose-t-elle d’un soutien pour la production de la classe (vidéo, audio, design, programmation, affichage dans un système de gestion de l’apprentissage, etc.) ?
  6. L’école a-t-elle ou doit-elle prévoir des ressources de bibliothèque virtuelle ? Les étudiants savent-ils comment y accéder et peuvent-ils le faire facilement depuis des endroits éloignés ?

Finances

  1. Devrez-vous fixer créer un nouveau tarif pour l’apprentissage en ligne ?
  2. Devrez-vous engager des tuteurs ou des assistants d’enseignement pour soutenir le corps enseignant ?
  3. Comment le soutien informatique affectera-t-il le budget ? Devrez-vous acheter de nouveaux équipements, augmenter la bande passante, acquérir des logiciels, etc. Devrez-vous faire appel à un soutien informatique supplémentaire ?

Emmanuel Bellon

Prof. Emmanuel Bellon is the former Vice Chancellor of Nairobi International School of Theology/International Leadership University and former President of five other institutions in four African countries. He is Vice President (Executive Network) of ScholarLeaders and Director of the Vital SustainAbility Initiative, designed to guide theological institutions in Latin America, Africa, the Middle East, Eastern Europe, and Asia to plan strategically for institutional sustainability.

Evan Hunter

Evan’s passions for the Church and the seminary shape his work as Vice President for the ScholarLeaders LeaderStudies program and as Executive Editor for the InSights Journal for Global Theological Education. He joined ScholarLeaders in 2004 after working as a missions pastor and in campus ministry. He also serves on several boards, including those of the International Council for Evangelical Theological Education, Northern Pines Christian Family Camp, and Tyndale House Foundation. Located in Minnesota, Evan and his wife Becky keep up with three very active sons.

Evelyn Reynolds

Evelyn serves ScholarLeaders in communications and as an Editor for the InSights Journal for Global Theological Education. She joined the team in 2019. She manages foundation relationships and facilitates storytelling. She has a PhD in medieval English literature and an MFA in poetry, and she and her husband live in Indiana.

Linzay Rinquest

Linzay joined ScholarLeaders in 2020 to help lead the Vital SustainAbility Initiative. From 2006 to 2019, he was Principal/CEO of Cape Town Baptist Seminary in Cape Town, South Africa. In 2018, he was also President of the Baptist Union of Southern Africa. He continues to minister as a member of the National Executive of the Baptist Union of Southern Africa. He lives in Cape Town with his wife and three children.

Marcos Orison De Almeida

Marcos has served with the ScholarLeaders Vital SustainAbility Initiative since 2016. Since 1998, he has worked at South American Theological Seminary in Londrina, Brazil as a full-time teacher and in many administrative positions, including as President from 2006 to 2010. Marcos is also an Evaluator of Theological Institutions and Courses for the Brazilian Department of Education. He is an ordained Presbyterian minister. He received a LeaderStudies scholarship for his PhD at Fuller. He and his wife Patricia have two children.